Reconstruction totale d’un « Casot » existant sur les hauteurs de Collioure

Le terme « Casot » est la francisation du catalan casot. Le Diccionari català-valencià-balear d’Antoni Maria Alcover donne la définition suivante :

Casa petita i dolenta (pir-or., or.), c’est-à-dire « petite et mauvaise cabane (Pyrénées-Orientales, catalan oriental »)

Les murs sont généralement en pierres maçonnées avec du mortier, parfois en pierre sèche, mais aussi en parpaings.

reconstruction-casot-collioure_1

Les toitures, généralement à une pente, parfois à deux, sont portées par des pannes, avec ou sans chevrons.

Le matériau de couverture peut être des tuiles, de la tôle ondulée, ou encore des panneaux de ciment.

reconstruction-casot-collioure_2

On rencontre des casots dans les terrasses vinifères du vignoble de Collioure, où ils furent édifiés naguère par le petit peuple des pêcheurs-vignerons, à côté des cabanes en pierre sèche ou barracas, plus anciennes.

Le terme est employé actuellement dans l’ensemble des Pyrénées-Orientales pour désigner le moindre cabanon.

reconstruction-casot-collioure_3

Nous sommes partis d’une reconstruction en parpaing avec un habillage en pierre de « vigne »… vigne parce que le propriétaire a ramassé chaque caillou sur les lieux même afin d’habiller la bâtisse… puis du ciment et un savoir faire…

Le toit devait initialement être en tôle émérite, mais au résultat le propriétaire a décidé d’y faire poser des tuiles.

reconstruction-casot-collioure_4